Les partisans de l’ancien dirigeant brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, actuellement en prison, comptent déposer ce mercredi, son dossier de candidature à l’élection présidentielle d’octobre, même si cette demande sera fort probablement rejetée.

Les pro-Lula entendent se rassembler aujourd’hui à Brasilia pour mettre le Tribunal supérieur électoral sous pression. C’est cette institution suprême qui doit recevoir, au plus tard ce mercredi 15 août, les candidatures à la présidentielle, qu’elle est habilitée à approuver ou refuser. Sur les 13 candidats présidentiables, le cas de l’ex-chef d’Etat brésilien, Lula  Da Silva est le plus délicat.

«Nous allons déposer la candidature de Lula le 15 août. Il a le droit à être candidat à la présidence de la République. Ses droits politiques n’ont pas été suspendus», a soutenu la présidente du Parti des Travailleurs (PT, gauche), Gleisi Hoffmann.

D’après Joao Pedro Stedile, du Mouvement des Sans Terre, sept partisans de Lula observent, depuis deux semaines, une grève de la faim en solidarité avec leur leader et sont déterminés à aller jusqu’au bout.

Mais, en toute vraisemblance, le Tribunal suprême électoral devrait, au final, rejeter le dossier de Lula en raison de sa condamnation en appel pour corruption à une peine de 12 ans de réclusion avant le 17 septembre prochain, date du premier tour du scrutin présidentiel.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.