D’après une étude de l’institut de recherches Pew parue mardi, le nombre de migrants en situation administrative irrégulière aux Etats-Unis est descendu à 10,7 millions de personnes, ce qui constitue le chiffre le plus faible en la matière depuis 2004.

L’institut de recherches Pew s’est appuyé sur des chiffres officiels américains datant de 2016. Il explique le recul du nombre d’immigrés sans papiers au pays de l’oncle Sam par la baisse du nombre de Mexicains entrant sur le territoire américain.

Il est à noter que deux tiers des adultes sans papiers résident sur le sol américain depuis plus de 10 ans, une proportion qui a bondi de 41 % depuis 2007.

En 2007, 12,2 millions de migrants en situation administrative irrégulière vivaient aux Etats-Unis, a indiqué cet institut. Depuis ce pic, cette population a donc perdu 1,5 million de personnes. Pourtant, le nombre d’immigrés sans papiers provenant d’Amérique centrale a progressé de 375 000 personnes entre 2007 et 2016.

L’immigration a toujours constitué un sujet majeur de la politique de l’actuel président américain Donald Trump. Lorsqu’il briguait la Maison-Blanche, le milliardaire avait traité les migrants mexicains de « violeurs ». Et plus récemment, avant les élections de mi-mandat de début novembre, le chef d’Etat américain avait multiplié des discours fermes en matière d’immigration.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.