Après 28 ans d’absence en Somalie, les Etats-Unis ont procédé à la réouverture de leur ambassade à Mogadiscio, la capitale de ce pays de la Corne d’Afrique, a annoncé mardi le département d’Etat.

Pour la diplomatie américaine, il s’agit d’un évènement «historique», qui fait suite aux «progrès réalisés ces dernières années par la Somalie et une autre avancée dans la formalisation de l’action diplomatique américaine à Mogadiscio depuis la reconnaissance du gouvernement fédéral somalien en 2013».

Jusqu’à présent, la représentation diplomatique américaine en Somalie est sous tutelle de l’ambassade des Etats-Unis au Kenya dirigée par l’ambassadeur, Donald Yamamoto.

Rappelons qu’au début des années 1990, l’administration américaine avait déployé des militaires sur le sol somalien dans l’objectif de mettre fin à une importante famine. Mais ces troupes avaient essuyé un revers sans précédent contre les insurgés, faisant 18 morts parmi les GI’S américains.

Sous le mandat de l’actuel président américain, Donald Trump, les forces armées des Etats-Unis ont multiplié les raids contre les combattants du groupe rebelle somalien «Al-Shabab» lié à Al Qaïda.

A noter que depuis mi-2011, les Shababs ont été chassés de la capitale somalienne, Mogadiscio, qui constituait leur fief, la raison pour laquelle ils ont promis de faire tomber le gouvernement somalien.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.