Le département d’Etat recommande aux ressortissants américains de quitter la RDC

Le département d’Etat américain a conseillé aux employés gouvernementaux non indispensables et à leurs proches de quitter la République Démocratique du Congo (RDC) à titre de précautions contre d’éventuelles violences lors de l’élection présidentielle du 23 décembre prochain.

Dans un e-mail adressé aux ressortissants américains, la diplomatie américaine a évoqué sa «capacité limitée à fournir des services aux citoyens américains vivant hors de Kinshasa, notamment dans les provinces de l’est et du centre du Kasaï».

En novembre, l’ambassade américaine à Kinshasa avait été fermée durant une semaine suite à «une menace terroriste». Deux diplomates ont confié à la presse que la menace en question était relative à l’arrestation d’un groupe de djihadistes tanzaniens issus du mouvement islamiste ougandais ADF.

Pour sa part, la Grande-Bretagne a recommandé mercredi à ses ressortissants de ne pas aller en RDC.

La campagne en vue de la présidentielle en RDC a été perturbée par des violences la semaine dernière. Au moins quatre personnes sont mortes suite à des tirs des forces de l’ordre visant à disperser un rassemblement de l’opposition.

Par ailleurs, des milliers de machines à voter et des urnes ont été détruites jeudi, lors d’un incendie qualifié de d’acte «criminel» à Kinshasa. Depuis, le pouvoir et l’opposition se rejettent la responsabilité de cet incident.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager