Bruxelles appelle à la publication des PV de l’élection présidentielle en RDC

A la suite des élections du 30 décembre dernier en République Démocratique du Congo (RDC), Bruxelles appelle Kinshasa à la publication des procès-verbaux montrant les suffrages exprimés dans les diverses régions congolaises.

«La publication des PV est la première demande de la Belgique, un recomptage sera peut être nécessaire par la suite», a déclaré lundi le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders.

La veille, la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) avait appelé la Cour constitutionnelle congolaise à ordonner un recomptage des suffrages de la présidentielle du 30 décembre, étant donné qu’une partie de l’opposition conteste les résultats.

De son côté, le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, a demandé dimanche, en sa qualité de président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), au gouvernement de la RDC d’«envisager le décompte des voix» de la dernière élection présidentielle.

A la surprise générale, la Commission Electorale Nationale Indépendante congolaise (CENI) a annoncé jeudi dernier la victoire de Félix Tshisekedi, avec 38,57 % des voix d’après les résultats provisoires. Il devance Martin Fayulu, un autre opposant qu a obtenu 34,8 %.

Agé de 55 ans, le fils de l’opposant historique Etienne Tshisekedi est donc le successeur du président sortant Joseph Kabila, 47 ans. Ce dernier avait pris les rennes de la RDC depuis l’assassinat de son père en 2001.

Contestant ces résultats et affirmant avoir triomphé avec 61 % des suffrages exprimés, Fayulu a déposé vendredi un recours devant la Cour constitutionnelle, qui dispose de huit jours pour l’étudier.

Mohamed El Abdi