La Russie s’apprête à sanctionner Facebook et Twitter

Alexandre Jarov, le directeur de Roskomnadzor, l’organe russe de régulation des médias, a annoncé hier lundi le lancement de procédures administratives contre les réseaux sociaux américains Facebook et Twitter, les accusant de ne pas se plier à la loi russe.

Les autorités russes exigent de Facebook et Twitter de stocker les données des utilisateurs russes sur le territoire national. Le directeur de Roskomnadzor a affirmé que, dans leur réponse aux demandes des autorités russes de confirmer la localisation des données personnelles des utilisateurs russes en Russie, les entreprises qui gèrent ces réseaux sociaux n’ont pas détaillé la mise en œuvre effective, actuelle ou future, de la législation.

Vadim Ampelonski, le porte-parole de Roskomnadzor, a ajouté pour sa part à la chaîne de télévision publique Rossiya 24 qu’ « une amende sera imposée ». En avril dernier déjà, après avoir tenté de bloquer la messagerie cryptée Telegram, l’autorité de contrôle des télécoms avait déjà annoncé sa volonté de mettre au pas Facebook.

Les autorités russes sont très tatillonnes sur le stockage des données des utilisateurs des services numériques du pays. En 2016, elles avaient déjà ordonné le blocage, jusqu’à ce jour, du réseau social professionnel LinkedIn, qui avait refusé de se plier à la loi imposant le stockage des données des utilisateurs russes sur le territoire russe.

Le 10 janvier dernier, Roskomnadzor a accusé la BBC de propager les idées de l’organisation djihadiste Etat islamique et déclarer surveiller « en permanence » dans le cadre d’une enquête.

Andreï Touabovitch

Partager