L’Etat islamique échoue à reprendre le contrôle d’un village à l’est de la Syrie

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a annoncé que par le groupe djihadiste Etat islamique a lancé une contre-attaque hier jeudi, pour reprendre le contrôle du village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor dans l’est de la Syrie, à proximité de la frontière irakienne, mais cette tentative a été avortée la veille par une alliance arabo-kurde soutenue par Washington, faisant néanmoins 50 morts dans les deux camps.

Selon cette ONG internationale basée à Londres et qui se repose sur un vaste réseau d’informateurs en Syrie, trois kamikazes ont tenté de se faire exploser contre les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les combats entre les deux camps, ont entraîné la mort de 16 combattants des FDS et de 34 djihadistes.

Les combattants arabo-kurdes sont en outre, parvenus à capturer 21 combattants de l’Etat islamique alors qu’ils tentaient de s’échapper vers l’Irak.

Fer de lance de la lutte contre l’Etat islamique et soutenues par la coalition internationale antidjihadiste conduite par les Etats-Unis, les FDS ont pris le contrôle de Baghouz, dernier village que contrôlait l’EI, et sont maintenant dans la dernière phase d’une opération qui a débuté le 10 septembre pour chasser les djihadistes de leurs ultimes bastions dans l’est syrien et qui sont  désormais confinés dans quelques hameaux de cette région.

Après leur fulgurante montée en puissance en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l’Etat islamique a vu son califat autoproclamé se réduire, aujourd’hui pratiquement à néant, suite aux multiples offensives dans ces deux pays voisins.

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a annoncé que par le groupe djihadiste Etat islamique a lancé une contre-attaque hier jeudi, pour reprendre le contrôle du village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor dans l’est de la Syrie, à proximité de la frontière irakienne, mais cette tentative a été avortée la veille par une alliance arabo-kurde soutenue par Washington, faisant néanmoins 50 morts dans les deux camps.

Selon cette ONG internationale basée à Londres et qui se repose sur un vaste réseau d’informateurs en Syrie, trois kamikazes ont tenté de se faire exploser contre les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les combats entre les deux camps, ont entraîné la mort de 16 combattants des FDS et de 34 djihadistes.

Les combattants arabo-kurdes sont en outre, parvenus à capturer 21 combattants de l’Etat islamique alors qu’ils tentaient de s’échapper vers l’Irak.

Fer de lance de la lutte contre l’Etat islamique et soutenues par la coalition internationale antidjihadiste conduite par les Etats-Unis, les FDS ont pris le contrôle de Baghouz, dernier village que contrôlait l’EI, et sont maintenant dans la dernière phase d’une opération qui a débuté le 10 septembre pour chasser les djihadistes de leurs ultimes bastions dans l’est syrien et qui sont  désormais confinés dans quelques hameaux de cette région.

Après leur fulgurante montée en puissance en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l’Etat islamique a vu son califat autoproclamé se réduire, aujourd’hui pratiquement à néant, suite aux multiples offensives dans ces deux pays voisins.

 

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager