Italie : des travailleurs agricoles migrants évacués d’un bidonville en Calabre

Le ministère italien de l’Intérieur a rapporté l’évacuation de près de 600 migrants d’un bidonville à San Ferdinando, en Calabre. Leurs abris de fortune ont été totalement rasés au sol au moyen de bulldozers, conformément aux engagements de Matteo Salvini.

Ce n’est pas la première fois que le bidonville de San Ferdinando, situé non loin des vastes exploitations agricoles de la Calabre, parmi lesquelles les champs d’orangers de Rosarno, soit évacué. Mais, ensuite, il a toujours été reconstitué. Jusqu’à 5 000 migrants y ont vécu pendant les saisons de récolte, sans eau potable et s’abritant dans des cabanes en carton et en tôle rouillée.

A l’arrivée de dizaines d’agents de police avec les tracteurs, environ 600 migrants d’origine africaine étaient sur les lieux. M. Salvini avait annoncé sa décision de raser au sol le bidonville de San Ferdinando au lendemain du décès d’un Sénégalais, survenu le 16 février dernier. Il s’agissait de la quatrième victime d’incendies accidentels et volontaires en l’espace d’un an.

Le gouvernement italien s’est engagé à reloger les migrants dans des centres d’accueil. Mais, les organismes humanitaires regrettent qu’aucun projet concret d’insertion socio-économique n’ait été pensé en faveur de ces ouvriers agricoles qui travaillent, pour la plupart, au noir pour gagner 15 euros (16,5 dollars) la journée.

Mohamed El Abdi

Partager