Le Monde souligne « l’approche humaniste » du Roi du Maroc sur la question migratoire

Le quotidien français Le Monde a publié dimanche une tribune intitulée « Migrants : Dirigeants africains ne devenez pas les supplétifs postcoloniaux de l’Europe », dans laquelle il souligne que le Roi du Maroc est l’un des « rares chefs d’État à avoir une approche humaniste » de la question migratoire.
Alors que le drame des dizaines de migrants bombardés à Tajoura, en Libye, suscite encore l’indignation internationale, l’auteur souligne l’impuissance des pays européens à adopter une politique cohérente vis-à-vis des migrants, dont au moins 40.000 sont décédés et bien plus encore ont disparu sur les routes migratoires sahariennes et méditerranéennes en un quart de siècle.
S’il pointe l’Europe pour avoir imposé une externalisation des contrôles des migrants clandestins hors de ses frontières, l’auteur cite plusieurs pays dont l’Algérie, la Tunisie, la Libye, devenus selon lui, un « hub migratoire complètement désinvestis face aux politiques de frontièrisation ».
En face, avec une réelle « approche humaniste », le Roi Mohammed VI est l’un des « rares chefs d’État » qui s’investit activement, en coopération avec les pays européens, pour apporter des réponses au défi migratoire, estime l’auteur.

Andreï Touabovitch

Partager