Nouveau modèle de développement: Le Roi Mohammed VI  poursuit les réformes menées depuis 20 ans 

Le renouvellement du modèle de développement préconisé par le Roi Mohammed VI pour un nouveau contrat social emportant l’adhésion des forces vives de la nation, s’inscrit dans la  continuité des réformes politiques, économiques, sociales menées par le Souverain depuis 20 ans et qui impactent aujourd’hui la vie des Marocains.

La densité de ces réformes est à jauger à l’aune des avancées réalisées sur plusieurs fronts: Réconciliation du pays avec son passé, à travers l’institution en 2004 de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), qui s’est chargée de solder les années de plomb, réforme de la Moudawana (Code du statut personnel), qui a permis une émancipation sans précédent de la femme.

L’intégration des islamistes dans le jeu politique et l’adoption, en 2011, d’une Constitution qui accorde de larges pouvoirs au Chef du gouvernement, ont également constitué un tournant dans la vie politique.

L’économie n’est pas en reste, puisque les deux dernières décennies ont été marquées par les grands chantiers d’infrastructures: Construction de Tanger-Med, l’une des plus importantes plateformes portuaires en Afrique et en  Méditerranée, développement du réseau d’autoroutes, programme d’énergie solaire et éolienne, TGV…

Au niveau social, l’action de soutien aux catégories les plus vulnérables a été impulsée par deux puissantes institutions : l’Initiative nationale de développement humain (INDH) et la Fondation Mohammed V pour la solidarité, qui ont été dotées de moyens financiers et logistiques considérables. 

 

Andreï Touabovitch