La Corée du Nord procède à deux nouveaux tirs de missiles

Quelques heures à peine après avoir proposé aux Etats-Unis de reprendre fin septembre les négociations sur son programme nucléaire, au point mort depuis février, la Corée du Nord a tiré deux missiles de courte portée dans la nuit de lundi à mardi.

Selon l’état-major sud-coréen, les deux missiles ont été lancés mardi à l’aube, depuis la province du Pyongan du Sud, dans le centre du pays, en direction de la mer du Japon. Pourtant, quelques heures avant ce nouvel essai d’armes, le régime nord-coréen avait affirmé être prêt à reprendre les négociations avec les Etats-Unis.

Dans un communiqué publié hier lundi par l’agence de presse officielle KCNA, la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son Hui avait déclaré que son pays voulait se retrouver en face-à-face avec les Etats-Unis fin septembre, une période qui coïncide avec l’Assemblée générale annuelle des Nations unies, qui se tient la dernière semaine de septembre à New York et réunit des dirigeants du monde entier. Si les autorités américaines se disent favorables à une rencontre, aucun agenda ni confirmation n’a pour le moment été officiellement annoncé.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis que le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un ont échoué en février à trouver un accord sur la dénucléarisation nord-coréenne. Après une dangereuse montée des tensions, les deux pays avaient entamé un dialogue inédit depuis la rencontre historique de Donald Trump et Kim Jong-un en juin 2018. Mais depuis juillet et l’échec des discussions, Pyongyang a multiplié des tirs de missiles de courte portée, qualifiés de « provocations » par des responsables américains.

Andreï Touabovitch

Partager