Destitution du président Trump : la Maison Blanche ne coopérera plus à l’enquête du Congrès

La présidence américaine a choisi d’affronter le Congrès dans l’affaire ukrainienne en décidant de suspendre sa coopération avec l’enquête initiée par les démocrates dans l’objectif de destituer le président Donald Trump.

La Maison Blanche a affiché mardi son refus de coopérer dorénavant avec le Congrès dans l’enquête pour l’«impeachment» dont fait l’objet le président Trump.

Pat Cipollone, qui est l’avocat de la présidence américaine, a adressé une lettre de huit pages à la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, pour dénoncer l’enquête du Congrès sur l’affaire ukrainienne.

«Pour faire simple, vous essayez d’annuler les résultats de l’élection de 2016 et de priver les Américains du président qu’ils ont librement choisi», a-t-il mentionné.

De son avis, la Chambre aurait dû organiser un vote formel pour lancer cette enquête. «Dans ces circonstances, le président Trump et son administration ne peuvent pas participer à votre enquête partisane et anticonstitutionnelle», a ajouté Cipollone.

En réaction, Mme Pelosi a dénoncé «une tentative illégale de dissimuler les faits», assurant que «la lettre de la Maison Blanche n’est que la dernière tentative en date de couvrir sa trahison de la démocratie et de persister à dire que le président est au-dessus des lois».

Andreï Touabovitch

Partager