Pékin est «ouvertement hostile» aux Etats-Unis, dixit Pompeo

La Chine est «ouvertement hostile» aux Etats-Unis, a affirmé mercredi, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, tout en dévoilant son intention de faire montrer la pression sur l’empire du milieu dans différents domaines.

Le chef de la diplomatie américaine a annoncé qu’il allait prononcer plusieurs discours dans les prochains mois dans lesquels il exposerait des cas, allant de l’idéologie au commerce, où la Chine essaye d’influencer sur les Etats-Unis.

« Aujourd’hui, nous avons finalement compris à quel point le Parti communiste chinois est ouvertement hostile aux Etats-Unis et à nos valeurs », a soutenu Mike Pompeo dans une allocution à l’Hudson Institute (un think tank conservateur) à New York.

Par la suite, le ministre américain des Affaires étrangères a toutefois assuré que Washington ne cherchait pas la confrontation avec Pékin, mais voulait encourager une Chine plus « libérale ». Son intervention fait écho aux propos presque similaires tenus la semaine dernière par le vice-président américain, Mike Pence.

La Maison-Blanche a déclaré mercredi dernier que le président Trump garde l’espoir de conclure un accord commercial avec le gouvernement chinois dans les semaines à venir, malgré l’annulation du sommet de l’Apec, prévu pour la mi-novembre au Chili, où il était censé rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping.

Andreï Touabovitch

Partager