South African Airways annonce une forte compression de son personnel

Le transporteur aérien sud-africain «South African Airways» (SAA), fortement endetté, a annoncé lundi, le lancement d’un plan de restructuration qui pourrait occasionner la suppression d’un millier d’emplois parmi son personnel.

SAA dispose de 5.200 salariés environ. Depuis des années, cette compagnie aérienne connaît d’importantes turbulences financières. A maintes reprises, l’Etat sud-africain, qui fait partie de ses actionnaires, l’a sauvée de la faillite en lui accordant des aides budgétaires d’urgence.

En dévoilant son budget pour l’année fiscale en cours, le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni avait déclaré en février dernier que SAA ne serait « probablement pas en mesure de générer assez de trésorerie pour poursuivre ses opérations». 

Mboweni s’était aussi engagé à ce que l’Etat rembourse en l’espace de trois ans, sa dette, s’élevant alors à 560 millions d’euros (616 millions de dollars) selon les chiffres officiels.

« Les comptes de SAA sont historiquement dans le rouge et le restent malgré les récentes injections de capital du gouvernement», a reconnu lundi, sa PDG par intérim, Zuks Ramasia, précisant dans un communiqué, qu’«il est urgent de mettre un terme aux pertes que nous subissons depuis des années. C’est pourquoi nous engageons un plan de restructuration».

Mme Ramasia a promis de « limiter au maximum » l’impact social de cette restructuration mais a estimé à « approximativement 944 » sur 5 150 le nombre d’emplois « susceptibles d’être affectés ».

Andreï Touabovitch

Partager