Corée du Nord: Kim Jong Un refuse l’invitation du Sud

Le président nord-coréen Kim Jong Un a rejeté une invitation du président sud-coréen Moon Jae-in à se rendre au Sud la semaine prochaine, a indiqué jeudi un média officiel.
La Corée du Sud doit accueillir à partir de lundi un sommet avec des dirigeants d’Asie du Sud-Est dans la ville portuaire de Busan (sud-est). M. Moon avait exprimé l’espoir que M. Kim y assisterait.
Le dirigeant nord-coréen a reçu une lettre personnelle du président sud-coréen le 5 novembre, mais il a finalement refusé l’offre, a indiqué l’agence de presse officielle KCNA.
Dans un commentaire, elle a accusé le Sud de ne pas respecter les accords conclus entre les deux Corées et de nuire aux relations bilatérales en s’appuyant trop sur les Etats-Unis.
« Comment pouvons-nous nous asseoir en face-à-face et résoudre les problèmes avec un tel partenaire, qui confie tout aux bons soins de quelqu’un d’extérieur, sans avoir ni indépendance ni vision autonome », a critiqué KCNA.
Compte tenu de l’échec des sommets précédents, une rencontre Nord-Sud « uniquement pour la forme ne servirait à rien », a souligné l’agence de presse.
Moon Jae-in plaide depuis longtemps pour un rapprochement avec Pyongyang. Il a rencontré le dirigeant nord-coréen à trois reprises l’an passé et a contribué à organiser le premier sommet historique entre Kim Jong Un et le président américain Donald Trump à Singapour en 2018.
Mais les liens entre les deux Corées se sont distendus après l’échec du deuxième sommet Kim-Trump en février à Hanoï.
Ces derniers mois, Pyongyang a reproché à Séoul de poursuivre ses exercices militaires conjoints avec les États-Unis, et a suspendu la quasi-totalité des projets de coopération intercoréens.

Andreï Touabovitch

Partager