Washington et Pékin proches d’un accord commercial

Les Etats-Unis et la Chine semblaient sur le point de conclure un accord commercial partiel jeudi soir, d’après un post très optimiste du président américain, Donald Trump sur le réseau social Twitter.
Depuis 19 mois, les deux géants de l’économie mondiale se livrent une guerre commerciale sans merci.
Les investisseurs s’attendent à la signature imminente d’un accord entre Washington et Pékin et la Bourse de New York a terminé en hausse la journée de jeudi. Toutefois, si le président américain a consulté ses principaux conseillers sur cette question, la Maison-Blanche est demeurée silencieuse sur une éventuelle avancée dans les négociations.
En cas d’accord, le gouvernement américain renoncerait à instaurer dimanche des tarifs douaniers supplémentaires sur 160 milliards de dollars de produits chinois, dont des vêtements de sport, des téléphones portables et des consoles de jeux vidéos.
La possible annonce d’un accord avec la Chine serait très opportune pour le président Trump qui fait l’objet d’une procédure de destitution devant s’accélérer avec sa mise en examen prévue pour la semaine prochaine.
De leur côté, les autorités chinoises ont affirmé jeudi que les négociateurs des deux parties maintenaient «une étroite communication», sans plus de détails.
En dehors d’un possible accord préliminaire, les Etats-Unis exigent que la Chine s’engage à ne plus subventionner ses entreprises publiques et à ouvrir ses marchés publics aux sociétés étrangères tout en arrêtant de contraindre celles-ci à des transferts de technologie aux Chinois.
Pour arriver à cet accord, la partie américaine aurait notamment proposé une diminution allant jusqu’à 50 % des tarifs douaniers présentement appliqués à 375 milliards de dollars d’importation.
En contrepartie, Washington obtiendrait une augmentation des importations de produits agricoles par Pékin et la signature d’accords sur la propriété intellectuelle et les services financiers.

Andreï Touabovitch

Partager