Sept paramilitaires irakiens tués lors d’une attaque-suicide

Au moins sept éléments des forces paramilitaires irakiennes ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés lors d’une attaque-suicide perpétrée jeudi, non loin de la ville de Samarra, située au nord de Bagdad, rapportent des médias locaux.
A en croire la chaîne TV irakienne Al-Sumaria, il s’agit de groupes armés chiites irakiens Hachd al-Chaabi qui combattent avec les troupes irakiennes l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) dans le nord du pays.
L’attentat les visant a eu lieu jeudi en fin de journée à proximité du lac Tharthar, au sud-ouest de Samarra, a précisé, pour sa part, le Commandement militaire irakien dans un communiqué. Pour l’heure, cette attaque n’a pas été revendiquée.
En décembre 2017, le gouvernement irakien a annoncé l’ultime défaite de ce mouvement terroriste en Irak. Malgré tout, les forces irakiennes, soutenues par des milices chiites, continuent d’effectuer des opérations dans diverses parties du pays pour lutter contre les djihadistes, qui demeurent présents sur le sol irakien.
Au début de ce mois, les services de renseignement irakiens ont indiqué que, simultanément aux protestations contre le gouvernement en place à Bagdad, qui avaient lieu dans diverses localités du pays depuis octobre dernier, des terroristes essaieraient de reprendre le contrôle de leurs positions perdues dans les alentours de la capitale irakienne et dans d’autres provinces du pays.

Andreï Touabovitch

Partager