L’Union des Comores ouvre un consulat général à Laâyoune qui sera suivi par 4 autres pays africains

L’ouverture d’un consulat général de l’Union des Comores à Laâyoune mercredi, a été l’occasion pour le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, d’affirmer que « quatre pays africains » au moins vont ouvrir des consulats dans la ville « avant la fin de l’année prochaine », assénant un nouveau revers au mouvement séparatiste du polisario, soutenu par l’Algérie.

Présent à l’inauguration, le ministre des Affaires étrangères de l’Union des Comores, Souef Mohamed El Amine, a également indiqué que son pays s’apprête à ouvrir une ambassade au Maroc « en janvier 2020 ».

L’inauguration d’un consulat général à Laâyoune, « capitale du Sahara marocain », constitue un « honneur » pour l’Union des Comores, a souligné, pour sa part, le consul général de l’Union des Comores à Laâyoune, Sayed Omar Sayed Hassan, pour qui le renforcement de la coopération avec le Maroc constitue un élément « constant » de la politique étrangère de son pays depuis son indépendance.

Il a également émis le souhait que « d’autres pays amis et frères du Maroc suivent l’exemple de l’Union des Comores pour démontrer leur solidarité et fraternité envers nos frères marocains ainsi que leur reconnaissance pour tout ce que le Royaume du Maroc apporte à nos pays et partout en Afrique ».

En juin dernier, la Côte d’Ivoire avait ouvert un consulat honoraire à Laâyoune, alors que la Gambie a annoncé la prochaine ouverture d’un consulat à Dakhla.

Il s’agit d’un mouvement ascendant, a affirmé Nasser Bourita, soulignant que Laâyoune connaîtra « une intense activité diplomatique » durant les prochains mois, marquée par des réunions des commissions mixtes bilatérales entre le Maroc et certains pays africains ainsi que le Forum entre le Maroc et les pays du Pacifique qui réunira les ministres des Affaires étrangères de douze pays.

Mohamed El Abdi