Syrie : les militaires américains seraient de retour dans six bases 

Les Etats-Unis auraient redéployé leurs militaires dans six bases d’où ils avaient été évacués après le lancement par Ankara de l’opération Source de paix, annoncent mercredi les médias turcs. 

Selon l’agence d’information Anadolu, à l’heure actuelle, les Américains renforcent leurs positions dans le nord-est syrien à la frontière avec la Turquie et l’Irak, ainsi que près de champs pétrolifères. 

L’agence précise que dans le gouvernorat d’Hassaké (nord-est du pays), les militaires américains sont déployés sur cinq bases et postes de contrôle. 

Ils installent également deux nouveaux postes à Al-Qahtaniyah et à Himo. 

Selon Anadolu, les Etats-Unis se proposent de renforcer la sécurité dans la zone des sites pétroliers d’Hassaké et le long de la frontière syro-turque. 

Les militaires américains sont déjà déployés dans 11 bases et postes de contrôle en Syrie. Cinq d’entre eux sont situés dans le gouvernorat d’Hassaké, quatre dans le gouvernorat de Deir-ez-Zor et deux autres, dans le gouvernorat de Raqqa. 

Les Américains construisent leurs deux postes de contrôle dans le gouvernorat de Deir-ez-Zor, selon la même source. 

Le jeudi 31 octobre, pour la première fois depuis que Washington a retiré ses troupes de la région, cinq véhicules blindés américains ont effectué des patrouilles dans le nord de la Syrie, notamment près de la ville frontalière d’Al-Qahtaniyah, zone où opérait l’armée américaine avant l’annonce du retrait de ses forces.

Andreï Touabovitch

Partager