Le Maroc et 4 autres pays en tête du classement du Comité des droits de l’homme de l’ONU

Le Maroc, le Danemark, la Suède, l’Argentine et le Burkina Faso, sont les 5 pays ayant obtenu un satisfecit de la part du Comité des droits de l’homme des Nations Unies, en récompense des «mesures importantes» prises pour mettre en œuvre les recommandations du comité en 2019.

Les cinq pays « ont reçu la meilleure note lors de l’examen de suivi par le Comité de leur action concernant les recommandations prioritaires », indique un communiqué du Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme. 

Le Maroc a reçu la note «A» pour « l’adoption de la loi sur le Mécanisme national de prévention de la torture, désignant le Conseil national des droits de l’homme » (CNDH). Cette loi, adoptée à l’unanimité par les deux Chambres du Parlement les 6 et 13 février 2018, était entrée en vigueur le 1er mars de la même année. 

Les pays qui ne respectent pas ces recommandations ou les rejettent reçoivent des notes en ordre décroissant, la plus faible étant la note «E». 

Le Comité des droits de l’homme, qui est un organe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, a lancé, à partir de 2013, un examen du suivi de la mise en œuvre des recommandations pour encourager les États à les mettre en œuvre. 

À cette fin, le Comité a établi une liste de recommandations prioritaires dont il évalue la mise en œuvre dans le cadre d’un examen qui dure deux à trois ans.

 

Andreï Touabovitch

Partager