Etats-Unis : une manifestation pro-armes s’est déroulée dans le calme à Richmond

Certains vêtus de tenues de camouflage et d’autres munis de fusils semi-automatiques, des milliers de militants pro-armes ont manifesté lundi à Richmond, capitale de l’Etat américain de Virginie. Malgré les risques de violence de la part de mouvements d’extrême droite, ce rassemblement s’est déroulé dans le calme.

A cause de « menaces sérieuses crédibles », le gouverneur démocrate de Virginie, Ralph Northam, avait décrété l’état d’urgence sur la place du Capitole, lieu de ce rassemblement. Un important dispositif de sécurité et de surveillance aérienne avait été mis en place à l’occasion. Tout objet dangereux, dont les armes, était interdit sur le site même.

Toutefois, malgré la forte affluence de militants arrivés pour certains à l’aube, la manifestation s’est achevée à la mi-journée sans incident notable. Ils étaient tellement nombreux au point de remplir non seulement la place du Capitole mais même les rues à proximité. En dehors des armes ou des drapeaux, ces protestataires affichaient des autocollants orange affirmant « Les armes sauvent des vies ».

A l’origine de ce rassemblement, la Ligue de défense des citoyens de Virginie (VCDL) dénonce ce qu’elle juge être des atteintes au deuxième amendement de la Constitution américaine, qui assure le « droit du peuple de détenir et de porter des armes ». 

Toutefois, ce texte est diversement interprété. A l’heure actuelle, la Cour suprême a restreint ce droit au domicile,  confiant aux villes et aux Etats la responsabilité de statuer sur leur transport.

Andreï Touabovitch