Chine : L’épidémie de coronavirus a déjà fait 80 morts

Les autorités locales chinoises ont annoncé ce lundi que le bilan de l’épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 80 morts, après 24 nouveaux décès enregistrés dans la province de Hubei, dans le centre du pays, qui est l’épicentre de la contagion. 

La propagation de l’épidémie se poursuit. Selon les données du gouvernement central, 769 nouveaux cas atteints par le coronavirus ont été enregistrés dans l’ensemble du pays, portant le bilan des personnes contaminées à plus de 2.744. 

De hauts responsables sanitaires chinois ont déclaré hier que la capacité de propagation du virus s’est renforcée, mais il reste encore moins virulent que le Sras, un précédent coronavirus qui avait fait des centaines de morts au début des années 2000. 

L’étude des premiers cas tend à montrer que le taux de mortalité du virus 2019-nCoV est assez faible. Selon le gouvernement central chinois, aucun nouveau décès n’a été confirmé en dehors de la province de Hubei, épicentre de la région infectée.

Par prudence, Pékin a décidé de prolonger de 3 jours, jusqu’au 2 février, la période de congés à l’occasion du Nouvel an chinois, qui devait initialement durer jusqu’au 30 janvier, une mesure expliquée par le besoin de réduire les rassemblements et de bloquer la propagation du virus ce qui n’a pas empêché l’épidémie de s’étendre atteignant l’Europe et l’Australie et même le Canada où un cas suspect a été signalé. 

Les Etats-Unis, où cinq cas sont confirmés, ont annoncé l’organisation de l’évacuation de leur personnel diplomatique et de leurs citoyens bloqués à Wuhan, espérant faire décoller un vol demain mardi. 

D’autres pays, comme la France, sont en communication avec Pékin pour évacuer leurs ressortissants. La France envisage d’appliquer à ses ressortissants provenant de la Chine, une période de quarantaine de 14 jours. 

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu’il se rendait en Chine dimanche prochain, pour discuter avec les autorités des moyens de contenir l’épidémie de coronavirus. Wuhan et sa région sont placées de facto en quarantaine depuis jeudi dernier, afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. 

Ce sont au total 56 millions de personnes qui sont coupées du monde. Le Premier ministre chinois Li Keqiang était en visite ce lundi à Wuhan, première visite d’un très haut responsable du régime communiste dans la ville depuis le début de l’épidémie. 

Andreï Touabovitch