Ethiopie : Grand barrage «La Renaissance»

Le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Gedu Andargachew, a réaffirmé le plein droit de l’Ethiopie dans la construction du Grand barrage «La Renaissance» et l’utilisation de ses propres ressources naturelles pour faire sortir de la pauvreté ses citoyens.

L’Ethiopie a construit le barrage « de manière à ne pas nuire gravement aux pays en aval » et c’est dans cet esprit que le pays a entamé des pourparlers afin de renforcer la confiance entre ces pays, écrit la presse.

L’Ethiopie maintient la date de juillet pour commencer la première étape du remplissage du Grand barrage «La Renaissance», notant que le pays respectera les principes internationaux d’utilisation équitable de l’eau du Nil.

En réaction au communiqué du Département américain du Trésor, l’Ethiopie a déclaré qu’elle ira de l’avant et commencera le premier remplissage du Grand barrage, soulignent les médias.

L’Ethiopie commencera à remplir le Grand barrage lors de la prochaine saison des pluies en juillet et prévoit de remplir 4,9 milliards de litres d’eau.

La presse éthiopienne relève que le gouvernement américain et la Banque mondiale, qui prenaient part aux pourparlers en tant qu’observateurs, faisaient des pressions sur l’Ethiopie pour l’amener à signer cet accord en sa défaveur.

Andreï Touabovitch