Chili : fermeture des frontières face à la hausse des cas de coronavirus (président)

Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé lundi la fermeture des frontières à compter de mercredi face à la hausse des cas de coronavirus dans son pays, qui ont doublé au cours des dernières 24 heures, passant de 75 à 155.

« Nous avons décidé de fermer toutes les frontières, terrestres, maritimes et aériennes de notre pays. Cela ne concerne pas l’entrée et la sortie de marchandises », a déclaré le chef de l’Etat.

Les forces armées seront mises à contribution pour faire appliquer la mesure aux frontières.

Les Chiliens et résidents permanents en provenance de pays à risques pourront entrer au Chili mais devront se soumettre à un confinement obligatoire de 14 jours.

Le président Piñera a également annoncé que les rassemblements de plus de 50 personnes étaient désormais interdits, contre 200 auparavant.

Samedi soir, le Chili avait déjà annoncé la fermeture de tous ses ports aux bateaux de croisière après que deux d’entre eux aient été mis en isolement pour un cas confirmé et deux cas suspects de coronavirus, a déclaré samedi soir le ministre de la Santé, Jaime Mañalich.

 

Andreï Touabovitch