La justice algérienne condamne à 15 ans de prison l’ex-patron de la DGSN

La justice algérienne a condamné l’ancien patron de la police, le général-major Abdelghani Hamel, à 15 ans de prison ferme, rapporte le site algérien « Inter-Lignes», précisant que son épouse et ses quatre enfants ont également écopé de lourdes peines.

Le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger a sévèrement sanctionné l’ex-directeur général de la sûreté nationale (DGSN) dans le cadre d’affaires de « blanchiment d’argent, enrichissement illicite, trafic d’influence et obtention de fonciers par des moyens illégaux», précise le média algérien. 

Le général-major Hamel a été condamné à purger 15 ans de réclusion ferme et à payer une amende de huit millions de dinars (64.900 dollars). Sa femme a écopé d’une peine de deux ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars (8.030 dollars). 

Quant à Amyar et Chafik, les deux des fils de l’ex-patron de la DGSN, ils ont été condamnés respectivement à 10 et 8 ans de réclusion ferme, avec des amendes de six et cinq millions de dinars (48.400 et 40.700 dollars). 

Et pour ce qui est de son fils Mourad et de sa fille Chahinez, la justice algérienne leur a infligé, chacun, une peine de sept ans de prison, assortie d’une amende de cinq millions de dinars (40.700 dollars) chacun.

En outre, le tribunal de Sidi M’Hamed a ordonné la saisie de l’ensemble des biens mal acquis par cette famille et condamné les sociétés familiales à s’acquitter d’une amende de 32 millions de dinars (257.400 dollars) auprès du trésor public.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus