le Premier ministre espagnol présente le plan de déconfinement du pays

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez a annoncé hier mardi que son gouvernement avait fixé au mardi 28 avril la feuille de route du déconfinement «progressif» du pays qui se fera en quatre «phases», et non pas par dates comme d’autres pays, jusqu’à «fin juin». 

Ce programme variera selon les 50 provinces espagnoles et sera « graduel, asymétrique et coordonné », a indiqué Pedro Sanchez. Le gouvernement a décidé d’estimer chacune de ces quatres phases de déconfinement, à deux semaines, ce qui correspond à la durée moyenne d’incubation du coronavirus, des estimations qui ne tiendront que si l’évolution de l’épidémie est contrôlée dans tous les territoires. 

Avec ce plan, l’exécutif espagnol essaie de gagner sur tous les plans, c’est-à-dire rester très prudent sur le plan sanitaire et faire en sorte que l’inflexion de la fameuse courbe des décès et des contaminations se poursuive, tout en permettant au pays de respirer sur le plan économique. 

Madrid a particulièrement en ligne de mire le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, d’une importance cruciale et qui assure 12% du PIB. Les restaurants pourront rouvrir avec une affluence maximale de 30%. Par contre, aucune date de réouverture n’a été donnée pour les plages et les hôtels. 

Andreï Touabovitch