Brésil : enquête sur les accusations de l’ancien ministre de la justice contre le président Jair Bolsonaro 

La Cour suprême poursuit l’enquête ouverte suite aux accusations de l’ancien ministre de la justice Sérgio Moro et de la sécurité publique, qui a critiqué l’ingérence de Bolsonaro dans la police fédérale.

La Cour attend à ce que la présidence remette « une vidéo clé » pour l’enquête, car elle montrerait une réunion entre Bolsonaro et ses ministres le 22 avril, quelques jours avant la démission de Moro.

L’ex-magistrat de l’opération anti-corruption Lava Jato, avait affirmé dans ses dépositions que lors de cette réunion, le président a exprimé explicitement son intention d’intervenir au sein de la Police fédérale, un organe autonome de justice.

« Selon Moro, la discorde avec Bolsonaro est née de l’insistance du président à remplacer le directeur de la police fédérale et à confier le poste à un proche, ce qu’il a finalement fait, bien que la nomination ait été annulée par la Cour suprême précisément en raison de cette proximité ».

Mohamed El Abdi

Partager