GTDA / ONU: Plainte contre l’Algérie et le Polisario

Le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (GTDA), confirme la plainte de l’opposant à la direction du polisario, El Fadel BREICA, contre l’Etat algérien, pour sa détention illégale par les milices du polisario et les services de sécurité algériens. 

El Fadel Breica a été torturé et séquestré par les bourreaux du polisario et les services de sécurité algériens pendant 4 mois dans les bagnes algériens, en raison de son activisme pour la défense des droits de l’homme des populations des camps de Tindouf.

Il avait participé à un sit-in devant l’ambassade algérienne à Madrid,  pour réclamer la lumière sur le sort de son cousin de tribu El Khalil Ahmed Braih, porté disparu depuis son enlèvement en janvier 2009 à Alger par les services de renseignement algériens.

« L’arrestation et la détention de M. Breica n’ont pas de base légale et sont arbitraires » contre un défenseur des droits humains, affirme le  Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire.

Plusieurs ONG ont alerté l’opinion internationale sur les atrocités et le détournement des aides humanitaires par la milice du polisario et les sbires des services algériens.

A cet effet, les experts onusiens ont demandé à l’Etat algérien de leur faciliter une visite afin d’ouvrir une enquête approfondie à ce sujet.

Andreï Touabovitch