Les Etats-Unis entament leur retrait officiel de l’OMS

Le président américain Donald Trump a lancé le retrait officiel de son pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une procédure qui s’étendra sur une année.

Reprochant à cet organisme spécialisé de l’ONU d’avoir été lente à réagir devant la crise sanitaire liée au coronavirus, le milliardaire républicain avait menacé de retirer son pays de l’OMS, un processus qui est désormais lancé. Pour information, les Etats-Unis sont le principal donateur de l’OMS, avec un quota de 400 millions de dollars par an, soit 15 % du budget de l’organisation.

En réaction, Joe Biden s’est engagé à mettre fin à cette procédure si jamais il remportait l’élection présidentielle de novembre. «Le premier jour de ma présidence, je rejoindrai l’OMS et réaffirmerai notre leadership mondial», a posté sur le réseau social Twitter le candidat démocrate.

Des responsables de l’administration Trump ont indiqué mardi que ce retrait ne sera effectif qu’à la date du 6 juillet 2021, soit un an après le début de ce processus. Selon les mêmes sources, une lettre a été adressée en ce sens, au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres et la réception de cette notification a été confirmée lundi 6 juillet par l’ONU. 

Pour pouvoir se retirer de l’OMS, les Etats-Unis sont tenus de se conformer à un délai d’un an et d’être à jour dans leurs dons, a souligné le porte-parole du patron de l’ONU.

Mohamed El Abdi