Etats-Unis : Trump sort brièvement de l’hôpital pour saluer ses sympathisants

Le chef d’Etat américain, Donald Trump, est brièvement sorti dimanche du centre hospitalier militaire de Walter Reed, où il a été admis vendredi soir pour se faire soigner contre le Covid-19 qu’il a contracté. Il a profité de cette courte escapade pour saluer ses partisans depuis sa voiture blindée.

Le milliardaire est apparu, masqué, derrière la vitre d’un des véhicules qui constituaient son convoi. Il a salué ses nombreux partisans, qui se trouvaient devant les grilles de l’hôpital durant tout le week-end. 

« Je pense que je vais faire une petite surprise aux grands patriotes qui sont dans la rue», avait-il déclaré dans une vidéo postée sur Twitter peu avant sa courte escapade.

Cette surprenante initiative a été vivement décriée, entre autres en raison du risque encouru par les agents du Secret Service qui l’escortaient. De l’avis de James Phillips du département de médecine de l’université George Washington, « il faut que chaque personne présente dans le véhicule pendant cette sortie présidentielle complètement inutile, soit mise en quarantaine pendant 14 jours ».

Quant à l’expert à la télévision et président du Département d’éthique médicale et de politique de la santé de l’Université de Pennsylvanie, Zeke Emanuel, il a estimé sur Twitter que « faire conduire ses agents des services secrets avec un patient Covid-19, qui plus est avec des fenêtres fermées, les expose inutilement à un risque d’infection ».

Pour sa part, le porte-parole de la présidence américaine, Judd Deere a affirmé que « la sortie a été validée par l’équipe médicale comme sûre».

Andreï Touabovitch