Brésil : la réforme administrative

Le président de la Chambre des représentants, Rodrigo Maia, a déclaré que la commission qui analysera la réforme administrative devrait être installée d’ici fin octobre.

La commission discutera de la proposition d’amendement constitutionnel (PEC) 32/2020, envoyée par le gouvernement en septembre, et des propositions parallèles en cours d’examen au Congrès.

Le but de la réforme est de changer, entre autres, les règles d’embauche, d’évaluation et de stabilité dans la fonction publique. Pour définir la date limite pour l’installation de la commission, Maia a pris en compte les élections municipales, qui vident généralement le Congrès.

« Nous sommes dans l’urgence, mais nous ne devons pas être pressés », a déclaré Maia à propos de la réforme administrative, relevant qu’après tout, la proposition a encore un long chemin à parcourir. La première phase de traitement d’un PEC est la Commission Constitution et Justice (CCJ), bloquée depuis mars, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus. Pour reprendre, il faut adopter une résolution en plénière, font observer les observateurs.

Andreï Touabovitch