Sahara-Guergarat : Entretien du Roi Mohammed VI avec le SG de l’ONU 

Les derniers développements de la question du Sahara, le rétablissement du trafic marchand dans le passage de Guergarat reliant le Maroc à la Mauritanie et la position du Royaume dans ces dossiers, ont été au centre d’un entretien téléphonie qu’a eu ce lundi, le Roi Mohammed VI avec le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Au cours de cet entretien, le Roi Mohammed VI a souligné qu’après «l’échec de toutes les tentatives louables du Secrétaire Général, le Royaume du Maroc a pris ses responsabilités dans le cadre de son droit le plus légitime, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que les milices du «polisario» s’adonnent à des agissements inacceptables», précise un communiqué du Cabinet Royal.

Le Maroc a rétabli la situation à Guergarat, réglé définitivement le problème et restauré la fluidité de la circulation, ajoute le communiqué, soulignant que le Souverain a précisé que le « Royaume du Maroc continuera à prendre les mesures nécessaires afin d’assurer l’ordre et garantir une circulation sûre et fluide des personnes et des biens, dans cette zone à la frontière entre le Royaume et la République Islamique de Mauritanie ».

Tout en réaffirmant à M. Guterres l’attachement constant du Maroc au cessez-le-feu, le Roi Mohammed VI a souligné qu’avec « la même force, le Royaume demeure fermement déterminé à réagir, avec la plus grande sévérité, et dans le cadre de la légitime défense, contre toute menace à sa sécurité et à la quiétude de ses citoyens.

Le Souverain marocain a réaffirmé au S.G de l’ONU, l’attachement constant du Maroc au cessez-le-feu au Sahara, et à soutenir ses efforts dans le cadre du processus politique. Ce processus a insisté le Roi Mohammed VI «devrait reprendre sur la base de paramètres clairs, impliquant les véritables parties à ce différend régional et permettant une solution réaliste et réalisable dans le cadre de la souveraineté du Royaume », conclut le communiqué.

 

Andreï Touabovitch