Les États-Unis ont annoncé avoir sanctionné les banques chinoise « Kunlun » et irakienne « Elaf Islamic Bank » pour ne pas avoir respecté les sanctions internationales à l’encontre de plusieurs banques iraniennes. La sanction des États-Unis les prive d’accès au secteur financier américain.
« Kunlun » et « Elaf Islamic Bank » sont accusées par les autorités américaines d’avoir facilité plusieurs millions de dollars de transactions de banques iraniennes. Celles-ci sont visées par des sanctions internationales en raison des liens troubles qu’elles entretiennent avec le programme nucléaire iranien que les Occidentaux soupçonnent d’être belliqueux.
Un communiqué du président Barack Obama publié hier annonce un décret présidentiel instaurant de nouvelles sanctions contre les secteurs pétrolier et pétrochimique iraniens. Elles ont pour but d’empêcher l’Iran de contourner les sanctions existantes pour parvenir à écouler son pétrole. Ces sanctions supplémentaires s’ajoutent à une ribambelle d’autres dont la plus importante est certainement l’embargo pétrolier occidental total contre la République islamique entré en vigueur le 1er juillet dernier. L’embargo concerne l’achat et le transport du pétrole iranien et, contrairement aux prédictions iraniennes, n’a pas entraîné de tensions sur les marchés pétroliers.
Évènement lié ou hasard du calendrier, ce durcissement de la politique de l’administration Obama contre la République islamique survient juste après la visite du candidat républicain à la présidence américaine Mitt Romney en Israël. Il y avait accusé le président en exercice de manquer de fermeté face à la menace nucléaire iranienne.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*