GDF Suez vient de décrocher un contrat de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) à la compagnie indienne GAIL. Avec cette affaire, le français signe son septième engagement dans le continent asiatique.

En clair, GDF Suez va livrer environs 12 méthaniers à son client entre 2013 et 2014. Ce qui correspond à un poids estimé de 800 000 tonnes de gaz. Bien que le communiqué officiel du géant gazier n’ait fait aucun cas du montant de l’opération, celui-ci pourrait avoisiner les 600 millions d’euros (720 millions de dollars américains). En effet, la tonne de GNL vaut 750 euros (900 dollars américains) selon le cours en vigueur en Asie. GDF Suez va énormément contribuer dans l’approvisionnement de l’Inde en GNL. Grâce, notamment, à cette opération, la part de cette source d’énergie va passer des 58 milliards de mètres cubes recensés cette année à 110 milliards de mètres cubes en 2020.

Mais, l’Inde n’est pas le seul pays de cette partie du monde à susciter de l’intérêt pour le GNL. L’Asie en général raffole du gaz et, conformément à la loi de l’offre et de la demande, est prête à débourser plus que le reste du monde pour en acquérir : les prix asiatiques du GNL sont de 50 % supérieurs à ceux pratiqués sur le Vieux continent par exemple. Un cours amplement influencé par le boom industriel de la région et l’arrêt quasi-total du nucléaire au Japon. Cela peut expliquer pourquoi GDF Suez aligne les signatures. En dehors de l’indien GAIL, le français s’est engagé au travers d’un contrat avec le chinois CNOCC, l’indien Petronet, le malaisien Petronas et le thaïlandais PTT. Sans oublier les deux contrats qui le lient au coréen Kogas. En tout, entre 2010 et 2016, GDF Suez livrera 10 millions de tonnes de GNL à ces différentes compagnies.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*