Le Premier ministre lituanien, Andrius Kubilius, a confirmé la semaine dernière devant la presse l’arrivée de Chevron dans l’Etat européen. La compagnie américaine va y mener des explorations en vue de découvrir des gisements de gaz de schiste.

Depuis quelques temps déjà, certains organes de presse locaux annonçaient l’arrivée de Chevron. Désormais, c’est officiel : la major américaine va effectivement s’établir en Lituanie. Pour ce faire, elle a acquis des parts dans une entreprise de la place, comme le chef du gouvernement l’a signalé aux journalistes. D’après la même source, Chevron aurait signé un contrat de droit privé. Le journal lituanien Versio Zinios a donné plus d’informations à ce sujet : le groupe gazier aurait racheté 50 % des parts de l’entreprise LL Investucijos. Celle-ci est propriétaire d’un bloc pétrolier à l’ouest de la Lituanie. En ce qui concerne les visées de Chevron, le quotidien ne tergiverse pas : « le principal objectif de ce contrat est de pouvoir chercher du gaz de schiste ». D’après le gouvernement, ce pays disposerait de réserves d’environs 120 milliards de m3 de cette source d’énergie. Mais, certains observateurs émettent encore des doutes sur la rentabilité de cette exploitation. Le type de gaz de schiste présent dans le sous-sol lituanien serait réparti sur la roche. Ainsi, il ne remplit aucune structure, ce qui peut constituer un handicap à son extraction. Les conclusions du forage seront donc déterminantes.

Dans tous les cas, cet Etat voit dans l’arrivée de Chevron une belle occasion de réduire sa dépendance aux fournitures énergétiques russes. En 2011, les importations lituaniennes de gaz naturel avaient atteint 3,4 milliards de mètres de cubes. C’est le russe Gazprom qui en détient le monopole. Dans la même optique, la Lituanie s’apprête à lancer un appel d’offres pour la fourniture de gaz naturel liquéfié (GNL). La source d’énergie va alimenter un de ses terminaux, qui doit normalement être démarré en 2015.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*