Le CNT libyen a été à l’honneur hier mardi à New-York en marge de l’Assemblée Générale des Nations-Unies. Les différents pays qui l’ont soutenu dans son insurrection qui a permis la chute du Colonel Mouammar Kadhafi lui ont de nouveau renouvelé leur soutien.

Le Groupe de contact politique sur la Libye, créé le 29 mars dernier  à Londres et qui regroupe une trentaine de pays et plusieurs organisations internationales telles que les Nations-Unies, l’Otan ou encore la Ligue Arabe, devient à cette occasion le Groupe des Amis de la Libye. Américains et Français ont par ailleurs annoncé le maintien de leur soutien à la Libye. La réouverture de l’ambassade américaine à Tripoli a été annoncée pour le courant de cette semaine. Bien évidemment, tous ont appelé à la tenue d’élections libres et justes au terme de la période de transition mais aucune date-butoir n’a été avancée. Les américains ont également promis que la campagne militaire de l’OTAN se poursuivrait jusqu’à l’apaisement total du pays. Les félicitations ont fusé de toutes parts et le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil a pour la première fois été reçu par le Président américain Barack Obama.

Mais sur l’heure, loin de cette reconnaissance diplomatique, la situation est loin d’être à la fête sur l’ensemble du territoire libyen. Malgré la promesse du chef du CNT Moustapha Abdeljalil d’offrir aux membres du régime Kadhafi un procès équitable, les combats se poursuivent.  Deux villes, dont Syrte, la ville natale du Colonel Kadhafi résistent toujours aux Forces du CNT.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*