sf_cowboyL’Afghanistan sert de base pour la CIA qui est chargée de traquer les terroristes au Pakistan. Pour cela, elle administre des drones au Pakistan voisin depuis les bases et  implantations satellites en Afghanistan. La CIA est entrain de réduire progressivement le nombre de ces implantations et par conséquent celui de ses frappes dans le cadre du retrait de l’armée américaine de l’Afghanistan d’ici fin 2014. C’est ce que rapporte le Washington Post ce mercredi.

L’armée américaine en Afghanistan n’étant plus perçue comme indispensable, les Etats-Unis ont entamé la procédure de réduction de son effectif. Et  dans la foulée, la CIA réduira de moitié le nombre de ses bases secrètes en Afghanistan. « La présence prévue concerne six bases et quelques implantations satellites », selon un ancien officier de la CIA s’exprimant sous le couvert de l’anonymat,  cité par le quotidien. Et par conséquent, certains agents qui étaient affectés à ces bases concernées par la fermeture seront transférés vers  les bases à garder. C’est de la base  de Jalalabad que la CIA conduit ses frappes avec des drones sur des zones tribales pakistanaises contre les terroristes d’al-Qaïda. Il faut dire que l’agence a diminué le nombre de frappes. En effet, 122 frappes ont eu lieu en 2010 contre 16 frappes seulement cette année, selon un décompte de la New America Foundation. La CIA compte orienter ses actions  sur ses missions traditionnelles de recueil des informations pour le renseignement.

Les forces américaines en Afghanistan doivent êtres réduites de moitié d’ici février 2014 et ne seront plus engagés dans les missions de combat dans le pays à la fin 2014. Mais les  Etats-Unis comptent y maintenir environ 10.000 hommes en vue de former l’armée afghane et pour diriger des opérations antiterroristes dans la région. Sur ce point, les négociations avec le gouvernement d’Hamid Karzaïstagnent depuis plus d’un mois, un présage d’un retrait total  vers fin 2014.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*