000_Par7517873_0Le chef d’Etat major Angolais est actuellement en Chine pour une visite sensée traiter de la coopération militaire entre son pays et la Chine. A l’occasion de cette rencontre, le ministre chinois de la Défense a déclaré que « les échanges, sur le plan militaire, entre les deux pays ont toujours été amicaux et pragmatiques ». Selon les deux hommes, leurs pays respectifs seraient sur la voie de faire un pas de plus et intensifier cette coopération.

Bien au-delà d’une simple visite de courtoisie, les observateurs internationaux s’interrogent sur une éventuelle évolution de la stratégie chinoise par rapport au continent africain. En effet, depuis un certain temps, la Chine a décidé de faire la sourde oreille sur le plan militaire en Afrique. Sa coopération avec le continent noir est essentiellement économique.

Pourtant, les enjeux économiques et militaires sont souvent  étroitement liés sur le continent et le poids des acteurs internationaux repose aussi bien sur l’économique que sur le militaire. Une chose est sûre : Pékin n’a pas encore dévoilé tout son jeu. Certaines analystes optent pour une théorie selon laquelle la Chine aurait décidé d’opter en deux phases. La première se basait essentiellement sur le partenariat économique. Ce qui lui aurait permis de connaitre le continent africain  aussi bien sur les plans géostratégique que  sociopolitique.

Pour avoir colonisé la plupart des pays africains, l’Occident avait gardé des liens étroits avec ces Etats. Il aurait donc était imprudent pour la Chine de sortir son jeu, au risque de se faire éjecter du continent. Grâce à l’intensification de ses échanges économiques, elle a développé ses relations avec la plusieurs pays africains.

C’est peut être un signal discret d’une nouvelle politique  de la Chine  qui verra émerger des bases militaires sur le continent.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*