brazil_manif-busUne nouvelle manifestation  s’est déroulée, jeudi à Rio de Janeiro, contre la hausse du prix du ticket de bus,  dégénérant des affrontements massifs entre manifestants et policiers.
Dans un premier temps pacifique, la manifestation avait été initiée par le mouvement Pase livre (Ticket gratuit) pour protester contre l’augmentation de 9.09% du prix du ticket de bus à Rio qui doit passer dès samedi de 1.12 dollar à 1.23 dollar. Elle a débuté quand les policiers ont commencé à évacuer, à coups de gaz lacrymogène, la grande gare de Rio, Central do Brasil, envahie par un millier de manifestants.
Des distributeurs automatiques de billets ont été saccagés dans le hall de la gare par certains manifestants vêtus de noir, ce qui a permis l’accès aux trains. Des contestataires ont lancé des pierres sur des policiers des forces anti-émeute qui les traquaient par petits groupes. Une barricade enflammée a été érigée sur une des rues du quartier. Le quotidien brésilien O Globo a rapporté qu’un cameraman de la chaîne de télévision Bandeirates se trouvait dans un état grave après avoir été touché à la tête par un projectile d’origine inconnue et a dû subir une intervention chirurgicale. Des témoignages rapportent l’évacuation d’un policier blessé et des passages à tabac de personnes qui manifestaient pacifiquement. Selon O Globo, une vingtaine de personnes auraient été arrêtées par la police.
Après la grogne sociale qui a embrasé le Brésil l’année dernière pendant la Coupe des Confédérations de football, cet épisode accentue le sentiment de malaise social à quelques mois du coup d’envoi du Mondial dans le pays qui doit également organiser dans deux ans, les Jeux Olympiques d’été à Rio de Janeiro.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*