barack-obama-le-10-juin-2014Suite à une énième fusillade dans un lycée non loin de Portland, le président américain Barack Obama a invité mardi les Américains à faire un « examen de conscience ». Il participait à une séance de questions-réponses sur le réseau social Tumblr.
Cette fusillade s’est soldée par le décès d’un élève et une légère blessure pour un enseignant. C’en est trop pour le chef d’Etat américain, qui n’y est pas allé par le dos de la cuillère.
« Le pays doit faire un examen de conscience », a-t-il estimé, ajoutant que « cela devient la norme et nous prenons ces faits pour acquis d’une manière que je trouve terrifiante en tant que parent ». M. Obama a avoué sa frustration de n’être pas assez soutenu dans son projet d’accroître le contrôle des armes à feu. A son avis, la fréquence des fusillades atteint un niveau « jamais vu ». A titre d’exemple, la fusillade de Portland est la dernière en date d’une série d’actes similaires. Et, d’après le centre Brady, spécialisé dans la lutte contre la violence par les armes, 32 Américains sont tués au quotidien dans ce type de situations.
Pour rappel, Barack Obama avait voulu réformer le contrôle des armes à feu à la suite du massacre de Newtown en fin 2012.A cette triste occasion, 20 enfants et 6 adultes avaient été tués par balle. Pour que cela ne se reproduise plus, le président américain avait proposé, entre autres, de renforcer la vérification des antécédents (psychiatriques, judiciaires…) des acheteurs d’armes à feu. En vain : pour s’opposer à ce projet, une partie du Congrès avait brandi le Deuxième Amendement de la Constitution américaine, qui avalise le port d’armes.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*