irak-bahreinAu vu de la situation sécuritaire qui  prévaut en Irak, le ministère des Affaires étrangères de Bahreïn a déconseillé jeudi ses concitoyens de se rendre à ce pays. En parallèle, la même institution a demandé aux ressortissants bahreinis résidant dans ce pays de le quitter immédiatement du fait qu’il est actuellement le théâtre de violents affrontements entre les forces régulières et des insurgés djihadistes.
La diplomatie bahreïnie a été on ne peut plus claire. « Le ministère des Affaires étrangères demande aux citoyens bahreïnis de ne pas se rendre en Irak à l’heure actuelle et appelle ceux qui se trouvent en Irak à quitter le pays immédiatement pour leur propre sécurité jusqu’au retour de la situation de sécurité à la normale », a déclaré, par voie de communiqué, le ministère des Affaires étrangères.
En effet, la situation n’est pas des plus calmes en Irak .De manière fulgurante, l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL), groupe djihadiste proche d’Al Qaïda, a gagné du terrain jusqu’à se trouver aux portes du Bagdad. Ce mouvement a profité des troubles créés par les affrontements entre les éléments de l’armée irakienne et plusieurs centaines d’hommes armés durant la semaine dernière. Apparemment plus forts, ces derniers ont pris le contrôle de divers quartiers de la ville de Mossoul et entrepris, par la suite, de mettre la main sur d’autres zones. Il n’en fallait pas plus pour que l’EIIL en tire profit.
En réaction, le Parlement irakien a voulu déclarer jeudi l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national, mais n’y est pas parvenu. L’Irak se trouve plus que jamais dans l’instabilité, d’autant plus que le gouvernement issu des dernières élections législatives tarde à se former.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*