Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé samedi le rappel de plus de 226 000 véhicules supplémentaires aux USA, en raison d’un défaut au niveau des airbags.

 nissan
Ainsi, un total de 664 628 véhicules va devoir retourner auprès des concessionnaires du constructeur nippon en raison de défauts mécaniques. En fait, c’est le logiciel d’activation du système des airbags qui pose problème avec le risque des coussins de sécurité de ne pas se déployer . Les modèles affectés ont été fabriqués entre 2001 et 2003. Parmi ceux-ci figurent les berlines Infiniti I35 et Nissan Maxima, les 4X4 Infiniti QX42 et Pathfinder, les SUV FX35 et FX45 et le monospace Sentra.

Nissan a tenu à préciser que ces airbags lui avaient été fournis par son équipementier Takata qui dispose d’une succursale nord-américaine pour la fabrication des airbags en question. D’ailleurs, cette crise a poussé Takata à inscrire une charge exceptionnelle de 440 millions de dollars pour y faire face.Cette défaillance a causé de nombreux accidents qui ont donné lieu à des enquêtes de l’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA). Selon un rapport préparé par les constructeurs et remis au ministère japonais des Transports, le gonfleur des coussins peut ne pas fonctionner pour une raison technique qui demeure, pour le moment inconnue et cause une explosion ou un départ de feu. Ces gonfleurs ont été fabriqués au début et au milieu des années 2000.

Pour ce qui est de Nissan, il a certifié ne pas avoir enregistré d’accident relatif à ce dernier rappel. Toutefois, comme l’exige la procédure, Nissan avait envoyé une notification à la NHTSA.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*