A l’occasion de la prochaine visite de son prince héritier Salmane Ben Abdel Aziz en France, l’Arabie Saoudite devrait avancer dans l’acquisition de six frégates multimissions FREMM pour un montant de 15 milliards d’euros (20 milliards de dollars) d’une durée des dix ans.

fremmLe prince héritier saoudien, qui séjournera du 1er au 3 septembre prochain à Paris, est attendu « à bras ouverts » par les industriels français du secteur de l’armement, à savoir DCNS, MBDA, Thales, Airbus Helicopters et Défense Conseil International (DCI). Les deux pays doivent normalement parapher, lors de cette visite, une Letter of Intent (LOL) en vue de l’achat de six frégates multimissions FREMM par le riche pays du Golfe.

De conception DCNS, ces six navires se distingueront par leur lourd équipement. Ils seront notamment dotés de missiles de croisière fabriqués par MDCN ainsi que de missiles Aster 15/30 et missiles navals Exocet block 3 signés MBDA. Ils disposeront également de 10 hélicoptères navals NH90 (NFH) montés par Airbus Helicopters.

D’après certaines indiscrétions, Riyad tient à conclure cette acquisition dans les plus brefs délais. Mais, cette opération est bloquée par le manque d’accord intergouvernemental (AIG) du côté de Paris. En attendant ce sésame, la France a proposé à l’Arabie Saoudite de signer une LOL, un document qui contiendra les grandes lignes de l’AIG, qui pourrait être, à son tour, conclu un mois après. Durant son passage à Paris, le prince Salmane, qui occupe la fonction de ministre de la Défense, va déjeuner avec le chef d’Etat français François Hollande .Ils s’entretiendront au sujet de la région du Golfe, dont, entre autres, la Syrie et l’Irak. Le prince saoudien rencontrera également son homologue Jean-Yves Le Drian.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*