Le gouvernement de l’émirat de Dubaï a annoncé dans un communiqué publié lundi avoir remboursé 1.93 milliard de dollars de dettes émises en sukuk, c’est-à-dire en bons islamiques. L’émirat entend ainsi faire preuve de sa capacité à honorer à temps sa dette qui s’élève à plusieurs milliards de dollars.

dubai-dettesLes dettes dont le remboursement a été annoncé lundi, jour même où elles venaient à maturation, comprenaient une dette de 681 millions de dollars US émis en dirhams et une autre de 1.25 milliard de dollars de sukuk libellés en monnaie américaine. Dubaï n’a pas ménagé ses efforts dernièrement pour redonner confiance à son économie après la crise financière qui l’a durement touché entre 2008 et 2009.

Une reprise rapide de l’activité économique a permis à l’émirat de rembourser ou de restructurer ces dernières années des milliards de dollars de dettes. En août, Nakheel, l’un des géants de l’immobilier qui avait été au cœur de la crise financière de l’émirat avait annoncé le remboursement anticipé de sa dette 2.15 milliards de dollars due à des banques. Un peu plus tôt, en mars, Dubaï était parvenu à obtenir du riche émirat pétrolier voisin d’Abou Dhabi et de la Banque centrale des Emirats arabes unis(EAU) le rééchelonnement pour cinq années supplémentaires de prêts de 20 milliards de dollars accordés en 2009. Dubaï totalise 36.5 milliards de dollars de dettes qui arrivent à maturité en 2014.

Les places financières internationales ont été saisies d’effroi en novembre 2009 après que Dubaï a demandé un moratoire sur la dette de son groupe Dubaï World qui s’élevait à 26 milliards de dollars. Les dettes cumulées de 113 milliards de dollars de ses compagnies ainsi que l’assèchement soudain des sources de financement internationales avaient alors plongé l’économie de Dubaï en plein dans la tourmente.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*