ide-israelLe rapport de la CNUCED (Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement) publié cette semaine a révélé une chute de l’IED (Investissement Etranger Direct) en Israël de 12 milliards en 2013 à 6.4 milliards en 2014. Cette chute vertigineuse est attribuée à l’opération Bordure protectrice de l’été 2014 à Gaza, qui avait causé la mort de plus de 2 200 Palestiniens, et à l’impact de la campagne de boycott qui s’en est suivi.

Le résultat d’Israël en 2014 est son plus bas de la décennie et cette baisse est la plus prononcée de la région, plus importante encore de celle de la République islamique d’Iran qui, malgré l’étranglement de son économie par les sanctions internationales, a vu son IDE baisser d’environ un tiers de sa valeur à un peu plus de 2 milliards de dollars contre 50% pour Israël. L’annonce de la réduction des investissements étrangers dans le pays fait suite à la révélation par le site israélien Ynet, dans un article intitulé « Les touristes ne viennent plus à Israël » de la chute dramatique des visites dans le pays. Ynet a avancé des chiffres recueillis auprès de l’Association des Hôtels d’Israël couvrant le premier trimestre de l’année en cours qui révèlent une baisse de 28% des séjours touristiques.

L’image d’Israël ne devrait pas s’améliorer avec la publication cette semaine par le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU d’un rapport indépendant sur la guerre à Gaza et les moyens utilisés par l’Etat hébreu pour gérer la contestation qu’elle avait provoquée en Cisjordanie occupée. Les éléments de ce rapport ont conforté ceux qui avancent la thèse de crimes de guerre commis par Israël avec la possibilité qu’ils aient été autorisés par les « plus hautes instances » du gouvernement israélien.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*