A l’issue de la première réunion ordinaire de son comité de politique monétaire (FOMC), la banque centrale des Etats-Unis (FED) a publié son traditionnel communiqué final dans lequel elle réaffirme le maintien du cap de sa politique monétaire pour soutenir la reprise économique américaine et son engagement à conserver une ligne hautement accommodante à l’avenir, basée sur un taux directeur quasi-nul jusqu’en 2014.

Dans ce document résumant les prévisions des membres du FOMC, le constat est qu’il n’y a aucune modification dans l’appréciation sur la conjoncture par rapport au mois de décembre de façon générale, hormis les inquiétudes face à une inflation qui risque de tomber à des niveaux trop faibles dans les trimestres à venir et aux répercussions éventuelles des tensions actuelles sur les marchés financiers mondiaux. La croissance économique affiche une progression à un rythme modéré, malgré un ralentissement de l’économie mondiale, une tendance qui vient corroborer les analyses de la FED indiquant que l’économie américaine reste encore très faible deux ans et demie après le début de la reprise. Le rapport précise que si la consommation des ménages est en progression, la croissance de l’investissement subit un ralentissement, le secteur du logement demeure au fond du gouffre, et le taux de chômage se maintient en hausse, avec 8,5%. Concernant le taux directeur de la FED, il fluctuera entre 0 et 0,25%, comme c’est le cas depuis 3 ans déjà, et il sera exceptionnellement bas jusqu’en 2014, et non plus jusqu’en mi-2013, comme l’indiquait les prévisions de décembre.
Publié quatre fois par an, le rapport de la FED contient des prévisions en matière de croissance économique, de chômage et d’inflation.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*