Dans un contexte difficile pour le secteur de la défense depuis l’annonce des baisses des dépenses du Pentagone, le groupe américain de défense Lockheed Martin a créé la surprise en affichant des résultats meilleurs que ceux espérés au titre de son quatrième trimestre, malgré une baisse de 7,7% de son bénéfice net à 265 milliards de dollars.

Converti en nombre d’actions, le bénéfice courant (bpa) du groupe américain représente 7,85 dollars contre 7,61 prévus par les analystes, alors que son chiffre d’affaire en 2011 a progressé de 1,8% à 46,5 milliards de dollars, grâce à l’accroissement des revenus de la division aéronautique. Seulement en 2011, cette dernière a perçu 19,8 milliards de dollars de commandes, portant son carnet de commandes à un niveau historique de 80,7 milliards, pendant que les ventes des systèmes électroniques n’ont évolué que de 1,5% à 14,6 milliards de dollars.
Pour ce qui est du bénéfice net, il affiche un recul de 28,9% à 683 millions de dollars, mais demeure tout de même supérieur aux prévisions avec un bpa de 2,14 dollars contre 1,94 envisagé. Pour l’exercice 2012, Lockheed Martin table sur un bénéfice par action compris dans une fourchette de 7,70 dollars et 7,90 dollars hors éléments exceptionnels. Le PDG du groupe, Bob Stevens, a indiqué que le constructeur américain maintiendra sa politique qui n’est rien d’autres que de montrer une détermination sans faille dans la réalisation des programmes des clients sur le plan national et international, avant de préciser qu’en 2012, il faudra rester agile compte tenu des incertitudes conjoncturelles.
Lockheed Martin est une des principales entreprises américaines de défense et de sécurité, spécialisé dans la réalisation des différents produits dans lesquels la technologie et l’électronique jouent un rôle déterminant.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*