france-indeLe président français, François Hollande et le Premier ministre indien, Narendra Modi ont lancé hier lundi, en marge de la conférence internationale sur le climat COP21 qui se tient à Paris, une « Alliance solaire internationale », dont l’ambition est de fédérer des pays dotés d’un potentiel en matière d’énergie solaire, soit une centaine de pays situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne.

Plusieurs responsables dont des chefs d’Etat ainsi que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, ont assisté à la cérémonie de lancement de ce projet. Cette Alliance est une initiative de l’Inde que la France a soutenue dès ses débuts. Elle repose sur la justice climatique que défend le Premier ministre indien. L’Inde a pour objectif 100 gigawatts en énergie solaire d’ici 2022 et projette de faire de cette énergie la fondation d’une nouvelle économie pour ce siècle. Le pays fournira des terrains et injectera 30 millions de dollars pour amorcer le projet.

L’énergie solaire est la plus abondante des énergies renouvelables dans les pays du Sud mais les technologies et les financements y sont encore insuffisants. François Hollande a annoncé estimer à plus de 1 200 milliards de dollars les investissements qui seront réalisés d’ici 2030 par les différents pays du monde pour contribuer à l’effort de réduction des gaz à effet de serre. L’objectif de cette Alliance est de faire en sorte qu’une partie de ces investissements aillent vers le solaire. L’Alliance doit également faciliter le transfert de technologie vers les pays en voie de développement, où le soleil est le plus abondant et qui sont aussi ceux qui accueillent la majorité de la population de la planète.

Le développement des énergies renouvelables est un des moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre qui sont responsables du réchauffement de la planète. La conférence actuellement en cours à Paris doit aboutir à un accord qui offrira des perspectives de développement considérable pour les énergies renouvelables. L’ONU espère que cet accord multipliera par deux d’ici 2030 l’utilisation des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*