cs-exportation1Le ministère sud-coréen du Commerce a publié ce lundi des statistiques qui révèlent une chute de 18.5% des exportations en janvier par rapport à janvier 2015. Il s’agit de leur plus fort recul annuel depuis août 2009.

Il s’agit du treizième mois d’affilée de baisse des exportations pour un pays qui est le sixième plus gros exportateur au monde.
Les analystes attribuent cette baisse principalement à la chute des ventes sur le marché chinois. Alors que celui-ci constitue le plus important marché pour les produits sud-coréens, les exportations sud-coréennes vers la Chine se sont effondrées de 21.5% en un an. Le ralentissement de la croissance économique en Chine, dont le taux a chuté à 6.9% en 2015, son taux le plus bas depuis 25 ans, et les déboires économiques de certains pays émergents réduisent les ventes d’appareils électroniques (téléviseurs, ordinateurs, …). Et les conséquences s’en ressentent sur des groupes comme Samsung Electronics, SK Hynix et LG Display.

Dans le même temps, le poids des exportations sud-coréennes vers le Japon est tombé pour la première fois depuis 1969 en dessous des 5% de l’ensemble, une des conséquences de l’affaiblissement du yen. Selon les chiffres communiqués par la Kita, une association pour le commerce international, les ventes des produits sud-coréens au Japon ont baissé de 20.5% sur un an, faisant chuter à 4.9% la part de ses exportations vers son pays voisin dans l’ensemble. Selon un rapport du KCS, le Service des douanes coréennes, la baisse des exportations aurait été encore plus marquée sans les ALE (Accords de libre-échange) bilatéraux et multilatéraux, au nombre de 14, qu’a la Corée du Sud et qui couvrent pas moins de 50 pays du monde.

Le ministère sud-coréen du Commerce dit s’attendre à ce que les conditions d’exportation continuent de se détériorer. Le ministre des Finances Yoo Il-ho a déclaré que le gouvernement annoncerait prochainement des mesures pour doper les exportations et la consommation.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*