securite-nucleaireLe 4ème sommet mondial sur la sécurité nucléaire se tiendra jeudi et vendredi prochains à Washington, où les présidents des USA, de la Chine, de la Corée du Sud et le Premier ministre japonais, se focaliseront sur les provocations du régime nord-coréen.

Le premier secrétaire à la diplomatie et à la sécurité nationale de la Corée du Sud a annoncé que la présidente Park Geun-hye devrait reconfirmer avec le président Barack Obama l’engagement de défense conjointe entre leurs pays. Elle abordera également avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, l’élargissement de la coopération bilatérale sur le dossier nucléaire du régime de Kim Jong-un et discutera avec son homologue chinois, Xi Jinping, l’application sincère des sanctions imposées à la Corée du Nord par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Un sommet à trois est également prévu entre Park Geun-hye, Barack Obama et Shinzo Abe sur les mesures communes à prendre face à la menace nucléaire de Pyongyang, leurs trois pays ayant chacun mis en place des sanctions contre la Corée du Nord.

Ce sera leur première rencontre trilatérale en deux ans, la dernière en date ayant eu lieu en 2014, également en marge du précédent sommet nucléaire mondial tenu à La Haye.

Devant toute l’attention dont elle est l’objet, la Corée du Nord a réagi à l’organisation de ce sommet par les Etats-Unis, première puissance nucléaire mondiale, qu’il juge paradoxal, accusant l’administration américaine de continuer à accroître la crise nucléaire sur la péninsule, notamment en déployant aux alentours de la péninsule toutes sortes d’armements.

Ce 4ème sommet sur la sécurité nucléaire doit également permettre aux participants d’échanger des opinions sur les menaces de terrorisme nucléaire et de discuter des moyens de renforcer le régime international pour la sécurité nucléaire. L’évènement se tient tous les deux ans depuis le sommet inaugural organisé par le président Barack Obama en 2010.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*